P8044756a.jpg

Samuel Tomatis est diplômé en 2016 de l’ENSCI - Les Ateliers avec les félicitations du jury, après un diplôme à l’Institut Supérieur des Arts Appliqués avec les félicitations du jury. Ambassadeur d’un travail sur les algues dans le monde du design contemporain, il est finaliste des Audi Talents en 2017. La même année, il remporte la bourse Agora pour le design, présidée par Erwan Bouroullec. 

Le jeune designer entretient une relation étroite avec la science et l’écologie. Son travail oscille entre design industriel et architecture éphémère. Séduit par la mer et le phénomène des marées, ses recherches gravitent autour de l’univers des ressources maritimes, et plus particulièrement de l’algue. Samuel collabore avec différents corps de métiers, notamment des scientifiques et des artisans. L’expérimentation, le travail de la matière et l’éco-conception sont au coeur de sa démarche.

 

Alga

L'eutrophisation des eaux a provoqué une prolifération anormale d'algues sur les plages bretonnes. Elles prolifèrent et créent une matière organique polluante et toxique. L’enjeu premier du projet Alga est d’élever ce déchet local au rang de production positive, afin qu’il serve au design ou à l’agencement.

Le projet s’est créé autour de nombreuses collaborations avec des spécialistes du monde de la biologie, de la science et de l’écologie. Le designer a d’abord travaillé les algues de manière artisanale puis s’est intéressé à la composition intrinsèque de la matière. En collaborant avec un chercheur chimiste, ils ont réussi à obtenir de nouveaux matériaux entièrement en algue, grâce à un process semi-industriel.

S’appuyant sur les caractéristiques des différentes variétés d’algues, Samuel Tomatis a défini un certain nombre d’applications telles que du mobilier, un luminaire, des outils pour l’horticulture, un matériau de construction, des contenants pour l’alimentaire ou encore un textile. Ces applications cristallisent au travers de l’objet des contraintes précises liées à ces nouveaux matériaux - texture, résistance mécanique, état de surface, souplesse, biodégradabilité ou encore opalescence.

 

Samuel Tomatis graduated in 2016 from the ENSCI - Les Ateliers with honours, after graduating from the Institut Supérieur des Arts Appliqués with honours. Ambassador of a work on algae in the world of contemporary design, he is finalist of the Audi Talents in 2017. The same year, he won the Agora scholarship for design, chaired by Erwan Bouroullec. 

The young designer has a close relationship with science and ecology. His work oscillates between industrial design and ephemeral architecture. Seduced by the sea and the tidal phenomenon, his research revolves around the universe of marine resources, and more particularly seaweed. Samuel works with a variety of trades, including scientists and craftspeople. Experimentation, material work and eco-design are at the heart of his approach.

 

Alga

The eutrophication of the waters has caused an abnormal proliferation of algae on the beaches of Brittany. They proliferate and create a polluting and toxic organic matter. The main challenge of the Alga project is to elevate this local waste to the level of positive production, so that it can be used for design or layout.

The project has been created around numerous collaborations with specialists from the world of biology, science and ecology. The designer first worked the algae in an artisanal way then became interested in the intrinsic composition of the material. By collaborating with a chemical researcher, they succeeded in obtaining new materials entirely in algae, thanks to a semi-industrial process.

Based on the characteristics of different varieties of algae, Samuel Tomatis has defined a number of applications such as furniture, lighting, tools for horticulture, construction material, containers for food or textiles. These applications crystallize through the object precise constraints linked to these new materials - texture, mechanical resistance, surface condition, flexibility, biodegradability or opalescence.

 

Copyright © Samuel Tomatis 2019